Calendrier de l’avent de la gratitude

Calendrier de l’avent de la gratitude

Je me souviens dans mon enfance, les calendriers de l’avent étaient uniquement composés de chocolats.
Aujourd’hui, on en trouve de toutes sortes.
En cette période de fin d’année, j’ai envie de te partager mon calendrier de l’avent spécial gratitude. Elle a le pouvoir de nous plonger dans un état d’esprit positif et donc cultiver l’optimisme et d’être l’une des clés qui mène au bonheur.
C’est d’ailleurs la journée mondiale de la générosité aujourd’hui et la gratitude en fait partie pour moi.
As-tu prévu un calendrier de l’avent cette année ?
Et si tu partageais tes gratitudes avec nous ?
Belle journée & gratitude de pouvoir la vivre 🙏
Tu trouveras ci-dessous une série de gratitudes.

 

En ce 1er jour de partages de gratitude, je remercie mon corps pour son bon fonctionnement.
Il est entier. J’ai deux mains qui me permettent de toucher, d’attraper, deux pieds qui me permettent de marcher, deux yeux pour voir, deux oreilles pour entendre…
Avec lui, un corps énergétique qui me permet de ressentir, de me connecter à un autre monde plus subtil.
Lorsque l’un ou l’autre se sent attaqué il savent faire équipe pour entreprendre un processus de guérison pour que tout rentre dans l’ordre.
Sans mon corps physique, je ne pourrai pas vivre toutes ces expériences terrestres extraordinaires.
Merci à mon corps physique d’exister et à mes corps subtils de l’accompagner.

 

S’il y a bien une chose à laquelle on s’habitue vite et que l’on prend pour un acquis dans notre société industrielle, c’est d’avoir un toit au dessus de la tête et beaucoup de confort.
Il n’y a pas besoin d’aller au bout du monde pour constater que tout le monde n’a pas ce privilège. Car oui, c’est un privilège de dormir au chaud et manger à sa faim.
Merci au confort qui m’est donné chaque jour.

 

Parmi ces gratitudes, il y a des personnes qui m’ont enseigné énormément simplement par un mot ou par une attitude. J’ai envie de leur rendre hommage à travers ces gratitudes.
J’espère que ces mots, ces actes pourront vous inspirer comme ils m’ont inspiré.
Pour commencer, j’ai envie de vous parler d’un ami que j’avais lorsque j’avais 17 ans. Nous étions encore au lycée. En dehors de son air cool avec sa guitare, il y a une action qu’il menait chaque année. C’était très naturel pour lui mais pour moi, c’était un acte tellement fort en générosité que cela m’a marqué : il donnait de l’argent pour Noël aux resto du cœur ! A cet âge, on peut imaginer qu’on a pas une énorme fortune. Ce n’était de toute façons pas le propos. Peut importe le contenu de son porte-monnaie, c’est une action qui se fait avec le cœur.

Parmi ces gratitudes, il y a des personnes qui m’ont enseigné énormément simplement par un mot ou par une attitude. J’ai envie de leur rendre hommage à travers ces gratitudes.
J’espère que ces mots, ces actes pourront vous inspirer comme ils m’ont inspiré.
Pour commencer, j’ai envie de vous parler d’un ami que j’avais lorsque j’avais 17 ans. Nous étions encore au lycée. En dehors de son air cool avec sa guitare, il y a une action qu’il menait chaque année. C’était très naturel pour lui mais pour moi, c’était un acte tellement fort en générosité que cela m’a marqué : il donnait de l’argent pour Noël aux resto du cœur ! A cet âge, on peut imaginer qu’on a pas une énorme fortune. Ce n’était de toute façons pas le propos. Peut importe le contenu de son porte-monnaie, c’est une action qui se fait avec le cœur.

En ce 5ème jour de gratitude, j’ai envie de remercier toutes les personnes avec qui il m’est possible de communiquer de cœur à cœur.
Laisser tomber les barrières du mental, les peurs n’est pas donné à tout le monde ni à chaque instant.
Ces moments sont de vrais instants de grâce auxquels je suis reconnaissante chaque jour.
Que ce soit dans un cadre privé ou dans un cadre professionnel, c’est chaque fois un bonheur.
Merci à nous de le permettre et d’accueillir nos différences avec bienveillance.

Oui, c’est vrai, on a souvent envie de râler quand on voit le fonctionnement de certaines choses. Les inégalités sociales, les droits bafoués, la violence toujours omniprésente… il y en a des pistes d’amélioration possibles ici !
Mais, quand même, ça pourrait être pire !
J’ai eu une enfance heureuse et même si mon mental a tendance à toujours imaginer le pire (et pas seulement parce qu’il fait le parallèle entre mon année de naissance et ce qu’il se passe actuellement dans le monde), je trouve que globalement, je suis plutôt bien lotie…

Chacun fait du mieux qu’il peut… avec les moyens qu’il a
Été 2017, lors d’une randonnée dans les montagnes madrilènes où je vivais à cette période, mon amie Suzana et moi avions certainement une discussion on ne peut plus banale.
Elle me dit « chacun fait du mieux qu’il peut dans la vie » (elle me l’a dit en espagnol en vrai mais je vous le traduit lol).
Cette façon de voir les choses m’a tout de suite plu.
Au fur et à mesure du temps qui passait, je me disais qu’il manquait quelque chose pour moi… J’ajoutai donc à cette philosophie « avec les moyens qu’il a ».
C’était important pour moi de le préciser. Si quelqu’un n’a jamais appris à faire quelque chose, il sera beaucoup plus compliqué pour lui de le mettre en œuvre que pour une personne qui l’a appris depuis son enfance. De même que nous ne pouvons pas demander à quelqu’un de nous décrire le paysage de l’autre coté de la fenêtre s’il est aveugle.
J’aime cette idée que nos différences peuvent être des forces.
Puissions-nous nous compléter, nous apporter pour faire de ce monde un monde meilleur.
Gratitude pour ces mots qui font maintenant totalement partie de ma vision de la vie.

« La vie mettra des pierres sur ta route, à toi de décider d’en faire des murs ou des ponts »
Parfois, ce sont même des montagnes à franchir tellement les épreuves sembles insurmontables. Et que se passe t’il lorsque nous les franchissons ? En arrivant au sommet, la vision est tellement plus vaste, plus claire… Un nouveau monde s’ouvre à nous.
Ces pierres, je décide de les laisser dans mon jardin zen. Je ne les oublie pas, elles font partie de moi. Elles me permettent d’être aujourd’hui qui je suis et j’éprouve beaucoup de gratitude pour cela, pour ces épreuves qui m’ont rendue plus forte, meilleure

Être dans la gratitude est un état d’esprit.
C’est une approche que je recommande souvent en séance (en rappelant toutefois que se placer dans un esprit de gratitude n’empêche en rien de voir les choses qui ne vont pas et que ce serait même dangereux de le faire).
C’est un exercice auquel je me prête souvent et que je suis heureuse de partager avec vous.
La gratitude a le pouvoir de transformer notre état d’esprit et avec lui notre vie. (#loidattraction) Je suis pleine de gratitude pour cela 😀🙏💫

J’ai bien souvent eu envie de ne plus ressentir d’émotions négatives. J’associais la sagesse et la spiritualité aux maîtres de la méditation, capables d’être dans un état de paix constant et j’avais envie de leur ressembler.
J’ai donc beaucoup travaillé sur la pensée positive, enfouissant tout ce que jugeais trop négatif sous un joli tapis doré. Ces émotions étaient triées sur le volet. En tant qu’hypersensible et même hyperempathique, mes émotions étaient parfois si intenses qu’elles devenaient invivables.
C’était sans compter qu’un jour le tapis serait si vouté qu’il allait déborder ! Je ne l’ai pas vécu comme un tsunami constant mais plutôt comme des tempêtes qui surgissaient régulièrement. En fait, il n’y a pas besoin de réprimer ses émotions pour que surgisse des tempêtes ceci dit, savoir les accueillir change beaucoup de choses, c’est un confort non négligeable. Ce que l’esprit réprime, le corps l’imprime. Il est donc salutaire d’avoir une bonne hygiène émotionnelle, au même titre que l’hygiène corporelle afin de s’éviter toutes sortes de maladies.
Aujourd’hui, je continue de croire en la puissance d’un état d’esprit positif, optimiste et je vous accompagne dans ce sens. La seule différence c’est que ce cheminement passe par la connaissance de soi et l’acceptation de ses zones d’ombres, de ses émotions négatives.
Merci à ces expériences qui m’ont permis d’être celle que je suis aujourd’hui et merci à mes émotions qui me font sentir vivante, humaine chaque jour, chaque instant qui soit.

J’aime les gens. Tous. Je pense que chacun a quelque chose à apporter au monde. Oui, même les personnes qui peuvent commettre de mauvaises actions pour une raison ou une autre. Je crois en le potentiel de l’être humain.
Évidemment, ce n’est pas parce que j’ai tendance à être dans l’amour inconditionnel (pas à 100% encore, je reste une humaine 😉) que j’ai envie d’être en relation avec tout le monde !
Ceci dit, il y a beaucoup de personnes dans ma vie. Et j’en suis très heureuse. Non parce qu’elles sont nombreuses mais parce que chaque personne est l’objet d’une relation unique et pleine d’apprentissage. Je pense que nous ne croisons pas le chemin des autres par hasard. Je pense que les gens rentrent dans notre vie pour une raison et que nous avons à nous apporter mutuellement. C’est richissime ! C’est aussi cette philosophie qui m’a donné envie de vous accompagner pour vivre de belles relations saines et harmonieuses 🙏
A toi qui lit ce message, que je vois régulièrement ou avec qui j’ai partagé quelques mots à distance, merci de faire partie de ma vie 💫✨

Aujourd’hui, j’ai envie de remercier toutes les personnes qui me font confiance. Que ce soit dans le milieu personnel ou professionnel, je suis toujours pleine de gratitude pour ce que vous me témoignez.
Dans le contexte professionnel, vos retours positifs sont de vrais moteurs. Mon travail a un sens et lorsque vous opérez le changement que vous souhaitiez voir dans votre vie suite au travail réalisé ensemble alors c’est ma plus belle récompense. Voir les sourires qui s’affichent sur vos visages lorsque nous nous retrouvons est un bonheur.
Merci pour la confiance que vous m’avez témoignée jusqu’ici et que vous me témoignez encore. 🙏

Je pense que nos pensées créent nos vies. Je pense que nous sommes connectés à autre chose, un monde invisible. Je pense que nous ne sommes jamais seuls.
Aujourd’hui, j’ai envie de remercier les êtres d’un autre monde qui nous accompagnent dans ce chemin qu’est la vie terrestre. Il peut s’agir de nos défunts ou bien d’êtres de lumières : guides, anges, dieux… ou encore d’êtres d’autres dimensions comme les fées, les lutins… J’aime ressentir ces présences, leur puissance, leur soutien, leur douceur. J’aime les signes, les synchronicités qui nous sont données. 🙏
PS : pour certaines personnes il ne s’agira là que d’un échappatoire à ce monde, préférant rester dans le monde des 5 sens. Et c’est leur droit. J’aime l’idée que nous puissions être libres de choisir dans quel monde nous choisissons de vivre et respections les idées de chacun

 

 

 

« Si les autres font comme ça, moi aussi ! » Combien de fois avez-vous entendu cette phrase ?
J’ai personnellement bien souvent baissé les bras, eu l’impression de tenir seule une cause et comme je n’aime pas l’injustice, il m’est arrivé de me relier à d’autres qui ne faisaient rien pour m’excuser de ne pas faire. Je gagnais ainsi de l’énergie… et renforçais ma blessure d’injustice en étant « injuste » moi-même. Par contre, j’étais la reine pour m’offusquer de ce genre de remarques… Mais ça c’était il y a bien longtemps…
Et puis un jour, j’ai rencontré Danielle, une formatrice très impliquée et avec un grand coté humain. Danielle faisait passer des examens dans un centre de formation. Les places étaient chères et certaines personnes pouvaient faire plusieurs heures de route pour venir. Un examen, ça commence à heure fixe, les retards sont éliminatoires. Mais les aléas de la route sont difficilement prévisibles, même si on prend ses dispositions. Imaginez donc si vous arrivez en retard, vous aurez mis en route toute cette énergie pour rien !
Notre formatrice trouvait ça tellement dommage ! Elle a donc fait son maximum afin que cela n’arrive le moins possible. J’ai donc parfois appelé les absents à 5 minutes de l’heure de début d’examen afin de connaître leur position sur la route. Si le retard prévu était de 5 minutes, ma collègue formatrice demandait à l’ensemble du groupe s’ils acceptaient d’attendre un petit peu. Parfois, les personnes venaient de très loin avec un retard conséquent (j’ai le souvenir d’un retard de 30 minutes pour des personnes en provenance du Massif Central) et il arrivait à Danielle de prendre sur son temps personnel pour faire passer l’examen.
Alors oui, notre être avec nos blessures influe sur nos actes. Comme je le disais il y a quelques jours je pense que chacun fait du mieux qu’il peut avec les moyens qu’il a. Ici, l’exemple en fait partie. Et je suis pleine de gratitude pour cette philosophie qui m’a été donnée de découvrir. Il n’y a pas de petite action. Nous sommes tous des colibris.
Merci Danielle pour ces actes de solidarité beaux et inspirants. 🙏

 

Lorsque nous travaillons pour une entreprise, l’effort est fourni pour la faire croitre. En contrepartie, nous recevons un salaire. Je déplore que cette définition soit adoptée par trop de personnes sans aller plus loin…
Pourtant, la relation entre le salarié et l’entreprise est interdépendante. L’entreprise a tout intérêt à garder des
salariés motivés et heureux de venir travailler. C’est pourquoi ces dernières années, le monde de l’entreprise a énormément évolué. On parle de plus en plus de projet commun, de bien être au travail, de formation etc. Ici, c’est juste pour la partie visible.
Avec en en moyenne 7 heures passées par jour en entreprise, 35 heures par semaine, sur 5 jours, nous passons
plus de temps avec nos collègues qu’avec notre famille et nos amis. Mieux vaut s’y sentir bien.
Pour moi, cet espace est un excellent moyen de cheminer, d’évoluer et pas seulement sur des compétences professionnelles. J’observe, j’analyse, je rectifie, je grandis. Oui, même si je ne peux rien faire, j’apprends la lâcher prise, la patience, la bienveillance, le pardon… Il y a vraiment toujours quelque chose à apprendre ou à voir évoluer.
En pensant ainsi, j’ai pu m’épanouir dans mon travail même lorsque mes tâches n’étaient pas adaptées à mes envies et mes attentes du moment.
Lorsque tu diriges ta propre entreprise, c’est pareil. Si tu travailles seule, c’est avec tes clients, tes partenaires, tes fournisseurs, tes relations pro que tu évolues.
Je trouve cela passionnant. Je suis pleine de gratitude de pouvoir voir le monde de l’entreprise de cette façon, de ce qu’il m’a apporté et m’apporte encore. 🙏

 

Partager ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce contenu est protégé par Copyright et ne peut être copié.