Et si… nous n’étions que des humains ?

Et si… nous n’étions que des humains ?

Combien de fois aimerions-nous être des sur-hommes, des sur-femmes ? 

Notre humanité avec son lot de défauts est parfois source de dévalorisation… de soi et également des autres… Et si nous apprenions à être bienveillants envers nous-même et envers les autres ? Accepter nos parfaites imperfections ? Si on apprenait à ne plus juger ? 

Je vous parle d’un de mes défauts et comment le travail que j’avais entrepris pour le transformer s’est avéré me conduire à son acceptation. 

Et vous, où en êtes-vous avec votre humanité ? Avez-vous accepté vos défauts, vos part d’ombres ? Et celles des autres, les acceptez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *