Les 5 accords toltèques

Les 5 accords toltèques

Se libérer de nos croyances limitantes gravées pendant l’enfance, c’est possible. C’est la promesse faite par la sagesse d’une lignée de médecins appelés Nagual et transmise par @donmiguelruiz. Ils sont au nombre de 5.

Découvre ci-dessous ce qu’ils sont et comment les mettre en pratique.

1. Que ta parole soit impeccable

Parle avec intégrité. Les mots ont le pouvoir de construire des rêves ou détruire des montages. Utilisons-les à bon escient. Ne dis que ce que tu penses. N’utilise pas la parole contre toi-même ou contre une tierce personne.

Exercice : passe une journée entière à faire attention à ce que tu dis. Combien de jugements et d’idées négatives t’ont-ils échappés ?

 

2. Quoi qu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle

 

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Les mots de l’autre sont les maux de l’autre. Ainsi, les blessures, sentiments et croyances s’expriment en fonction des filtres de chacun. Souviens-toi de cela afin de ne plus être une victime.

Exercice : pense à une situation récente des remarques / critiques prises à cœur. Prends du recul et demande toi ce qu’aurait pensé une personne du Moyen Âge ou d’une autre culture. Repense à cette situation à partir de la perspective de quelqu’un qui te veut du bien. Quelles sont les sensations, émotions procurées ?

 

3. Ne fais pas de supposition

 

Nul ne peut être dans la tête, dans le cœur de quelqu’un d’autre. Plutôt que d’interpréter, communique, interroge ton interlocuteur jusqu’à ce que tout soit aussi clair que possible. Cela évite tristesse, malentendus et drames et contribuer à des relations saines et épanouissantes.

Exercice : prête attention lorsque quelqu’un dit ou fait quelque chose qui te déplait. Comment vis-tu la situation ? Parviens-tu à transmuter ce que tu ressens à partir de cet accord ?

4. Fais toujours de ton mieux

 

En faisant de ton mieux, tu évites de te juger, de te culpabiliser et d’avoir des regrets. Souviens-toi que ton « mieux » change à tout instant et qu’il est également différent du « mieux » des autres.

Exercice : sur une échelle de 1 à 10, situe ton action. « Je n’en fais pas assez » à « J’en fais beaucoup trop ». Imagine comment tu ferais sur un autre palier de l’échelle. Pense à des situations qui te stressent et réfléchis à comment tu ferais si tu cherchais à faire de ton mieux au lieu de vouloir être parfait.e.

 

5. Sois sceptique, mais apprends à écouter

 

Utilise la force du doute pour remettre en question ce que tu penses et entends. Ecoute l’intention qui sous-entend les mots et comprends ainsi le véritable message.

Exercice : quels reproches t’ont été faits ? Y’a-t-il une part de vérité dans ce qui a été formulé ? Cela te permettra de voir comment les autres peuvent te percevoir.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce contenu est protégé par Copyright et ne peut être copié.