Les deux forces de l’Univers : l’égo et le coeur

Les deux forces de l’Univers : l’égo et le coeur

Tu as déjà entendu (voir utilisé) cette expression de prendre une décision avec le cœur ou la tête ? Tu as peut être même pensé que cette expression est curieuse, car le cœur et la tête font partie d’un tout. Pourquoi les sépare-t-on ?
L’ego, c’est la tête, le mental. Avec lui, ruminations, suppositions, jugements et surtout émotions de séparation (peur, colère, tristesse, méfiance, envie…) qui nous tirent vers le bas.
Le cœur, lui, amène des émotions d’unité, qui élèvent (compassion, respect, gentillesse, coopération…), cet organe trop méconnu est doté d’un champ énergétique qui rayonne naturellement de 3 à 4 mètres autour du corps. Avec ses 40 000 neurones, il est autonome.
Lorsque tu es dans ces émotions d’unité, ton rythme cardiaque est en harmonie avec tes ondes cérébrales. Cela permet à l’organisme de fonctionner de façon cohérente et t’amène à un état de bien-être total. Les scientifiques ont récemment découvert que c’est bien le cœur qui émet la fréquence d’origine. C’est donc lui qu’il conviendra d’harmoniser pour se sentir bien.
Il est important de se souvenir que l’ego n’est cependant pas un ennemi à abattre, mais bien un ami à apprivoiser, voir mieux, à harmoniser avec le cœur. Un manque de conscience (ego) mène à la souffrance, la souffrance mène à la conscience (le cœur) et la conscience met fin à la souffrance. Ce fut le cheminement de l’humanité pendant 3000 ans que de mettre en avant son ego. Aujourd’hui, nous devons nous remettre dans le cœur afin de rééquilibrer la vie elle-même. Cela doit toujours passer par soi. Nous n’avons plus nécessairement besoin de souffrir pour faire émerger la conscience.
Si ce chemin est toujours largement emprunté, d’autres voies existent également. Vous retrouverez sur ce compte ainsi qu’en accompagnement des méthodes de reconnexion afin de te reconnecter à ton cœur et vivre la vie qui t’anime.
Partager ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce contenu est protégé par Copyright et ne peut être copié.